Aménagement de la future bibliothèque de l’école Aminata Diop à Lafiabougou-Bamako

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DE L’AMÉNAGEMENT DE LA BIBLIOTHÈQUE VIA LA PLATEFORME HELLOASSO

Fin de campagne pour notre association. Nous avons atteint tous nos objectifs.
La cagnotte va nous permettre d’aménager la future bibliothèque. Les livres et albums pour enfants collectés sont d’une qualité exceptionnelle.
Merci grâce à votre confiance, le projet #uneecoleunebibliothèque devient réalité.
Ensemble, nous allons offrir :
– Un lieu unique de transmission des savoirs et de la connaissance.
– Un lieu unique d’évasion à travers la lecture.
– Un lieu unique où la créativité et l’imaginaire auront leur place.
– Un lieu unique où l’enfant sera placé au centre de toutes les attentions .

La cagnotte reste ouverte jusqu’à la fin du mois d’octobre 2020. 🤗

.
#uneecoleunebibliothèque
#ecoleinclusive
#lire
#educationcannotwait

Participation de notre Présidente à la campagne de lutte contre la fracture numérique du collectif #wecare4them

REMISE DES DONS PAR LE COLLECTIF #WECARE4THEM
LE COLLECTIF EN COMPAGNIE DU PROVISEUR DU LYCÉE LUCIE AUBRAC A PANTIN

La période de confinement a creusé le fossé des inégalités en matière d’éducation. En effet, du jour au lendemain, l’unique canal de communication et de transmission des savoirs et connaissances devient le numérique. Cette situation exclue d’office un certain nombre d’élèves non équipés de matériel numérique entraînant impossibilité totale de bénéficier de la continuité pédagogique telle que définit par le Ministère de l’éducation nationale.

face à ce constat alarmant, un groupe de 5 femmes s’est constitué en collectif afin de lutter contre la fracture numérique et le décrochage scolaire engendrés par cette situation. Ce collectif s’est donné pour mission d’équiper 100 collégiens et lycéens du bassin Île de France en kits numériques composés d’ordinateurs portable et imprimantes. C’est dans le cadre de ce bel élan de solidarité que les lycéens du dispositif « Mission de lutte contre le décrochage scolaire » du lycée Lucie Aubrac à Pantin ont pu bénéficier d’un ordinateur portable. Ces élèves ont payé un lourd tribu durant cette période de confinement l’unique moyen de communication étant le téléphone mobile. Cette page est désormais derrière eux. Ils vont désormais pouvoir bénéficier des avantages du numérique dans le cadre de leurs études et tenter tant bien que mal de rattraper ces longs mois privés d’un face à face pédagogique indispensable à ce public déjà fragilisé avant le confinement.

Merci au collectif #wecare4them pour cette magnifique action d’utilité publique. Cette action s’inscrit dans l’esprit de nos actions éducatives en vue d’une école plus inclusive.

Départ des livres et fournitures scolaires vers Bamako

LES LIVRES QUI REJOINDRONT LA BIBLIOTHÈQUE DE L’ECOLE PUBLIQUE AMINATA DIOP AU MALI

La situation politique, économique et sociale du #Mali est très préoccupante. Cependant, nous n’abandonnons pas car chaque jour, les visages des #enfants que nous avons rencontré, nous rappellent qu’un enfant ne cesse jamais de rêver. Ces enfants nous rappellent que nous ne devons pas attendre le changement mais que nous incarnons le changement.
Depuis un an, ensemble, @lesenfantsdudjoliba et vous, nos chers donateurs, à travers une action éducative orientée sur la lecture, nous avons ouvert un bibliothèque au sein d’une zone rurale au #Mali.
Dans quelques semaines plus de 1200 livres prendront la route en direction de #Bamako. Des livres sélectionnés avec attention et adaptés aux besoins des écolières et écoliers. Du lecteur débutant au lecteur confirmé, chacun pourra y trouver son bonheur, s’identifier, se projeter, voyager…
Des contes initiatiques d’#AmadouHampatéBâ, aux aventures d’#ayadeyopoungo en passant par les pensées de #Felwinsarr ou les récits de #seydoubadian. Ces livres accompagneront sans nul doute, les enfants sur le chemin de leur construction identitaire et citoyenne.
.

Visite de l’école Aminata Diop Lafiabougou Bamako

Le 13 janvier 2020 accompagné de Miss Mali ORTM, Fatoumata TOUNKARA, et Ali Yattassaye Président de l’association La jeunesse qui bouge. Nous nous sommes rendu à l’école Aminata Diop dans le cadre d’une rencontre avec les équipes de direction et les élus locaux afin d’évaluer les besoins sur le terrain. L’école est fréquentée par plus de 6200 élèves. Elle ne dispose d’aucune bibliothèque, d’aucune espace documentaire. Nous avons décidé d’implanter notre seconde bibliothèque sur ce site. Une collecte est actuellement en cours afin d’offrir aux enfants et au personnel éducatif un lieu unique d’apprentissage, d’accès au savoir et à la connaissance? Un lieu d’épanouissement intellectuel indispensable à la scolarité de chaque enfant.

Aminata Traoré, Présidente de l’association

Du nouveau pour la bibliothèque de Niagadina.

Merci pour tout. Nous pouvons désormais l’écrire au présent. La bibliothèque de Niagadina joue désormais une place déterminante en tant que voie d’accès au savoir et à la connaissance pour les filles et les garçons de cette commune rurale. La lecture ne doit plus être l’exception mais la norme pour tous les enfants du Mali. Ensemble, continuons à ouvrir des bibliothèques au Mali.

Aminata Traoré – Présidente de l’association, Les Enfants du Djoliba.

Devenez bénévole au sein de notre association

Tu penses que la place d’un enfant est à l’école.

Tu penses que l’avenir de ces enfants est au Mali et non sur le chemin de l’exil.

Tu penses que l’éducation peut jouer un rôle crucial dans le développement économique et social du Mali.

Tu penses que la société civile doit amorcer le changement.

Tu souhaites t’investir dans des actions ponctuelles en faveur de l’éducation.

Rejoins-nous en complétant le formulaire contact.

A très vite, Aminata Traoré

Pour quelles raisons l’éducation doit-elle être une priorité nationale

Quelques exemples statistiques relatifs aux bienfaits de l’éducation :

  • 420 millions de personnes sortirait de la pauvreté si elles avaient des études de niveaux secondaires
  • 1 année de scolarité supplémentaire peut augmenter les revenus d’un individu de 10%
  • Un enfant dont la mère sait lire à 50% de plus de chance de vivre au-delà de 5 ans
  • Une année de scolarité supplémentaire réduit la probabilité de devenir mère de 7% pour les femmes qui ont achevé au moins l’éducation primaire.
  • Une année de scolarité supplémentaire peut accroître les revenus d’une femme de 10% à 20%
  • Les femmes qui ont bénéficié d’une éducation post-primaire sont 5 fois plus susceptibles que les femmes analphabètes d’être informée sur le VIH et SIDA Sources Unesco

Au Mali de nombreux enfants se voient privés de leur droit à l’éducation. Pourtant, le 20 septembre 1990, le Mali a été l’un des premiers pays à signer puis à ratifier la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Au Mali, jusqu’à maintenant, l’article 16 n‘est pas respecté « c’est le droit à la protection de l’enfant contre l’immixtion dans la vie privée de l’enfant ».
L’école est pourtant obligatoire au Mali de 7 à 15 ans mais les infrastructures demeurent insuffisantes et d’une absence de mises en œuvre des programmes de plans de relances de l’éducation et de la formation professionnelles

L’école malienne paralysée…Vers une année blanche!

Ecole publique de Niagadina

Depuis le 11 mars dernier, les bancs des écoles maliennes sont désespérément vides. Les instituteurs et les professeurs du premier et seconde degré réclament l’amélioration de leurs conditions de travail et la mise en place de primes notamment pour la correction des copies d’examen. Cet énième ordre de grève pourrait conduire à une année blanche si un consensus n’est pas trouvé entre les syndicats enseignants et le gouvernement malien. Face à cette situation, les associations de parents d’élèves, les militants d’organisation de la société civile ont manifesté les 14 et 15 mars dernier afin d’interpeller le gouvernement sur l’urgence d’une sortie de crise.

Amy.T